Bulletin d'adhésion
 
- Examen radiographique de la dysplasie des Coudes
 

Les 2 clichés radiographiques par coude indispensables au dépistage officiel sont les suivants :

1 - un cliché en incidence médio-latérale, coude fléchi à 45°, les deux condyles huméraux étant parfaitement superposés (profil en flexion) ;

2 - un cliché en incidence médio-latérale, coude en extension, les deux condyles huméraux étant là encore parfaitement superposés (profil en extension).

Un troisième cliché, facultatif, est vivement conseillé :

3 - un cliché en incidence crânio-caudale latéro-médiale oblique à 25°, obtenue par une rotation vers l'intérieur de 25° par rapport à l'incidence de face (en d'autres termes, le membre est placé en rotation interne de 25°, le faisceau de rayons X étant centré sur le coude comme pour une incidence de face normale, ainsi que cela est schématisé au dos de ce document : cliché de face à obliquité latéro-médiale).

Ce troisième cliché, quoique facultatif, est vivement conseillé car, avec seulement deux clichés par coude, il est des cas où le diagnostic lésionnel sera difficile voire impossible. Dans ces cas, le diagnostic définitif sera exclusivement fonction de l'importance des lésions arthrosiques. Le risque sera, pour les animaux concernés, d'être classés dysplasiques, à un degré plus ou moins sévère, alors que l'arthrose n'est pas d'origine dysplasique (d'où risque de diagnostic éventuellement trop sévère).

Dans les cas où seulement deux clichés par coude auront été envoyés à la SCBA et où la présence d'arthrose aura conduit à un diagnostic de dysplasie, sans certitude quant à la présence d'une lésion primaire, les responsables de la SCBA autoriseront les propriétaires à demander une seconde lecture avec un troisième cliché complémentaire pour chaque coude.

Les clichés radiographiques doivent être d'excellente qualité. Le coude est placé directement au contact de la cassette, sans grille. Il faut diaphragmer au maximum pour n'exposer que l'articulation du coude, ce qui augmente la résolution de l'image. L'idéal est d'utiliser une cassette à mammographie.

L'identification des clichés doit bien entendu, dans le cadre d'un programme de dépistage, être infalsifiable. Ceci implique qu'elle soit incluse dans l'émulsion du film (donc mise en place avant la prise du cliché, comme l'identification pour les clichés officiels de dépistage de la dysplasie coxo-fémorale ; toute inscription réalisée a posteriori ¾ écriture au feutre indélébile, perforation du film, étiquette collée et signée, etc. - peut en effet être contrefaite).

L'identification des clichés doit comprendre :
- le nom du chien - sa date de naissance - son sexe
- sa race - son numéro de tatouage
- le nom du vétérinaire ayant pratiqué l'examen - la date de prise du cliché
Le côté radiographié (droit ou gauche) doit également être indiqué.
Le diagnostic officiel sera, dans la race Berger Allemand, établi à partir de l'âge d'un an.

Expédier le dossier à la SCBA, 82 cours Charlemagne, 69002 LYON, et joindre avec la radio :
- la photocopie du pedigree
- l'attestation du vétérinaire
- la photocopie de la carte de tatouage
- 1 chèque de 30€ pour les frais de lecture (membre)
- 80 € pour les non membres

Notation : le "ED" (Elbow Dysplasia, soit Dysplasie du Coude en anglais) est accordé aux chiens ayant obtenu les notes : ED (normal = A) ED (presque normal = B) ED (acceptable = C)

Ne seront pas titulaires du "ED" les chiens ayant obtenu les notes E ou D.

N.B. : les dossiers incomplets resteront en attente de lecture au siège de la S.C.B.A.

Les radiographies effectuées pour le dépistage officiel de la dysplasie du coude sont centralisées et conservées par le club de race.

Lecture de radio (hanche, coudes, dents, etc.)
- membre S.C.B.A. 30 €
- non membre 80 €

Hanche + coude du même chien

- membre S.C.B.A. 50 €
- non membre 150 €

Tampons sur pedigree
- Gratuit pour les membres S.C.B.A. :
joindre une enveloppe timbrée pour le retour 4 € pour les non membres

Carnet dentaire
A commander au siège 5 € Joindre une enveloppe timbrée

 
Tous droits réservés à la SCBA
 
Max Emil Frédéric von Stephanitz